La page est en cours de chargement…...
08.09.16
« Ô Beautés ! » - Christian Louboutin Automne-Hiver 2016

Christian Louboutin nous plonge dans le Paris de sa jeunesse, à l’époque où le champagne subjuguait les nuits sans fin du mythique club Le Palace : avec ces modèles ultra-glamour, l’after party de l’automne-hiver 2016 promet d’être pétillante ! Hommage à l’énergie infinie de Christian et ses amis, cette collection célèbre les oiseaux de nuit à l’esprit libre qui ne craignent pas d’être intrépides et excentriques. « A l’époque c’était drôle de prendre la pose, plutôt que d’avoir l’air normal : les gens se pavanaient, ils étaient un peu too much et ils en étaient très fiers ! On se façonnait un personnage et on jouait avec - on explorait tous notre part de féminité. »

Forts de cette personnalité ostentatoire, Christian Louboutin et ses joyeux drilles inventent leurs propres règles, leur audace les précipitant bientôt au cœur de la nuit parisienne. Inspiré des codes vestimentaires de son cercle d’amies de l’époque dont il admirait la féminité conquérante, il imagine des souliers à plateformes stratosphériques, des yeux agrandis par plusieurs couches de mascara, et un mix audacieux de couleurs et de lignes graphiques. Des éléments qu’il réinterprète aujourd’hui à travers un kaléidoscope, dans des matières ultra-luxueuses et une foison de détails comme le passepoilOratura qui souligne plusieurs modèles forts de la collection automne-hiver 2016, comme un trait d’eye-liner pop.

Emblématiques du glamour 70’s et omniprésentes dans l’univers de Christian Louboutin, les plateformes au plateau démesuré s’invitent cette fois à une after-party punk-glam’. Vertigineuses mais parfaites pour se déhancher avec leur élégante bride cheville, les Louloudance 140 affichent un liseré irrésistible en serpent d’eau et gold laminato, qui contraste avec le veau velours Pop Purple et Orthodoxe. A l’instar des icônes du Palace, qu’une bande son entraînante précipitait sur la piste de danse, les glamoureuses peep-toes Louloupiping 140  fusent dans la nuit, juchées sur leur plateau et auréolées d’un passepoil doré qui tranche avec leur robe de veau velours noir. Tout aussi séduisantes, les Louloupump entrent en scène sur un épais talon de 100 : leurs courbes vertigineuses sont accentuées par un liseré doré graphique. Outrancières et élégantes, ces modèles spectaculaires sont emblématiques des collections du chausseur et de sa vision de la femme idéale, à la fois sophistiquée et extravagante.

Rebelles, les Mary-Jane Topstreet 100 ébouriffent leur image d’écolière en se parant d’un python multicolore éblouissant, juchées sur une semelle plus épaisse. Plongée dans un bain de paillettes et rehaussé d’un liseré de cuir noir, l’infatigable Topstreet en Glitter Disco Ball file déjà à l’after de l’after party ! L’association inattendue entre sa silhouette sportive et son uniforme flashy lui confère une attitude punk. 

Les couleurs phare de la collection automne-hiver s’assemblent façon color block sur les incroyables bottes cavalières Louloubotta en veau velours souple, bordées d’un fin liseré doré. Mais la plus allumeuse de toutes est sans doute Olyabotta 100, qui, blottie dans son patchwork de vison duveteux aux couleurs de la saison, ronronne : « Caresse-moi » à sa cour d’admirateurs.

Taquinant les cimes d’un Olympe contemporain, les modèles Wavy 85 et 100 et Mercura 120 réconcilient la reine du dance floor et les déesses de la Grèce antique. Ces modèles se dressent fièrement devant la foule avec leurs talons ailés, inspirés par la célèbre sculpture La Victoire de Samothrace, exposée au Musée du Louvre. Dans un patchwork multicolore hypnotique formant des vagues graphiques, Wavy envoute les passants d’un seul regard. Quant aux Mercura, elles déploient leurs merveilleuses ailes de cuir nappa laminato et apportent ainsi une note héroïque à un soulier classique. En queue de cortège, ces créatures fantastiques quittent la scène… rêvant déjà des prochaines fêtes.

Découvrez l’ensemble de la collection sur christianlouboutin.com et dans les boutiques Christian Louboutin.